dimanche 13 septembre 2015

Nathalie Vanheule - La liberté capturée n'existe pas



La pratique de Nathalie Vanheule s'inscrit dans une histoire de l'art postmoderne à l'héritage riche: symbolisme belge, élan romantique et utopies d'obédiences nordiques ont contribué à l'élaboration d'un univers singulier. Née en 1980 en Belgique, diplômée en design à Saint Luc (Gand) en 2002 puis en 2004 à l'Académie des Beaux-Arts, Nathalie Vanheule entame vite une carrière internationale. Elle expose notamment en 2003 à Berlin puis à la Gerrit Rietveld Academy d’Amsterdam,  au SMAK, au Vooruit, à la Cluster Gallery de Berlin, au consulat belge de Shanghai pour Europalia, à Art Cologne, à New-York, Leeds, Paris et Maastricht…

 
Empreint d'une mélancolie rappelant l'univers de James Ensor, de Böcklin (thèmes similaires de l'isolement, la protection, l'enfermement, la fête) ou de Friedrich (l'élan vers la nature, le déclin, la ruine), le travail de Nathalie Vanheule traite de nos espoirs perdus et de nos pertes affectives. Il démasque nos désirs refoulés et cachés, conduisant nos peurs intimes sur le domaine public.


Vitrines de la gare de Namur
visibles en permanence
Place de la station, 1
5000 Namur
13.09 > 04.10.2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire